Comment traiter une cave humide?

traiter-une-cave-humide

De nombreux logements anciens (maisons, immeubles) sont sujets à des problèmes d’humidité dans leur cave et/ou leur sous-sol. Que ce soit lié à une infiltration latérale, des remontées capillaires ou une mauvaise ventilation, il est important de prendre au sérieux le problème et d’y apporter une solution.

Qu’importe l’origine de l’humidité, il est important d’agir au plus vite pour ne pas voir le problème s’étendre dans toute votre habitation. En effet, une gestion rapide du problème permet dans la plupart des cas de le résoudre plus facilement et de limiter les dégâts.

Cave humide : les désagréments immédiats.

Une cave est très souvent humide. Le phénomène est amplifié lorsque la cave est enterrée.

Jusqu’à un certain niveau, l’humidité est un véritable atout, notamment pour la conservation du vin.

Au-delà, lorsque l’humidité est excessive, cela devient un véritable handicap. La cave devient désagréable. Elle peut voir apparaître des moisissures, du salpêtre, une flaque d’eau, un ruissellement des murs, des odeurs nauséabondes, … Elle devient un espace perdu et inutilisable. Ainsi, vous ne pouvez rien y stocker (vêtements, matériel de bricolage, carton, …) sans que ce stockage ne s’abime ou ne moisisse.

En réalisant un diagnostic humidité, vous identifierez la(es) raison(s) lié(es) à l’excès d’humidité dans votre cave. Ensuite, vous pourrez mettre en place la ou les solution(s) nécessaire(s) à son assainissement.

Cave humide : les différentes causes couramment rencontrées.

Avant de vous lancer dans les travaux, il est important de bien identifier la (les) cause(s).

Vous devez détecter la (les) source(s) de l’humidité. En effet, il peut y avoir plusieurs origines. L’apparition des symptômes liés à l’excès d’humidité peut prendre différentes formes mais quelque soit l‘habitation, les origines sont souvent les mêmes :

  • Présence d’une fuite d’eau :
    • Soit visible : assez simple à réparer.
    • Soit invisible : dans ce cas, beaucoup plus difficile à identifier et à réparer.
  • Existence de remontées capillaires.
  • Mauvaise ventilation.
  • Infiltration latérale suite à de forte pluie ou une humidité importante du sol.
  • Remontées de la nappe phréatique.

Une fois que l’origine est clairement identifiée, vous pouvez envisager de réaliser les travaux nécessaires pour retrouver votre cave saine.

Cave humide : Solutions et traitements.

Selon l’origine de l’humidité, il existe différents traitements possibles. En fonction du cas de figure rencontré, il est possible que vous deviez combiner plusieurs de ces traitements pour aboutir à un résultat satisfaisant.

Air saturé en humidité :

  • Améliorer la ventilation de la cave pour réguler l’humidité de l’air ambiant.

Quelle que soit la cave, Il est important qu’elle soit ventilée. Lorsque cela est possible, assurer une ventilation naturelle (on parle d’aération) via les soupiraux et autres ouvertures extérieures (éviter d’obstruer les entrées d’air naturelles avec des cartons ou autres accessoires).

Pour autant, la ventilation naturelle peut ne pas suffire. Dans ce cas, il est nécessaire d’y ajouter une ventilation mécanique qui améliorera la circulation de l’air.

Enfin, lorsqu’il n’existe pas de ventilation naturelle, c’est-à-dire que toutes les ouvertures sur l’extérieur ont été rebouchées ou obstruées, et si vous le pouvez : ré-ouvrer ces ouvertures. Si l’ouverture des bouches d’aération n’est pas possible, installer un système de ventilation mécanique (Mise en place compliquée car il faut atteindre d’une manière ou une autre l’extérieur de la maison, souvent en passant par le couloir ou pièce de vie). Le système de ventilation permettra une circulation de l’air dans la cave. L’air neuf entre dans la cave, l’air « vicié » y est expulsé.

L’utilisation d’absorbeur d’humidité, qu’il soit électrique ou chimique (sachets de sels), aidera à diminuer le taux d’humidité de l’air. Par contre, préparez vous à vider le bac d’eau très régulièrement. Pour les appareils électriques, veillez à ce que le réglage de l’appareil soit adapté pour que l’air ne soit pas trop asséché (dixit la conservation du vin).

Mur saturé en humidité :

En fonction de la provenance de l’humidité dans vos murs de cave, il existe différents moyens permettant de lutter contre cette humidité et améliorer la situation :

  • Améliorer le drainage du sol.

Un bon drainage permet de faciliter l’évacuation de l’eau de pluie qui s’infiltre dans le sol et qui le sature. Le drainage sera d’autant plus efficace qu’il facilitera naturellement et rapidement l’évacuation de l’eau présente dans le sol vers les canalisations. Privilégiez cette solution lorsque l’eau de pluie stagne autour de votre maison De l’eau stagnante est un: signe que votre terrain s’avère mal drainé.

  • Poser une membrane

Poser une membrane autour des fondations pour stopper les infiltrations latérales d’eau. Cette solution, apparenté à la mis een place d’une barrière étanche, est applicable à partir du moment ou vous pouvez creuser tout le tour de votre maison sur une profondeur suffisante pour venir apposer une membrane étanche tout le long des fondations. Si vous avez une terrasse, ou si votre maison est directement sur les trottoirs de votre commune, la situation se complique.

  • Réaliser un cuvelage.

Cette opération consiste à mettre en place une « boite » étanche dans la cave. Votre sol et vos murs vont être recouverts d’un matériau étanche à l’humidité. Sur toute la partie où le cuvelage sera mis en place, l’humidité ne pourra pas traverser. Cependant, ce procédé risque de déplacer l’humidité ailleurs dans la maison où chez les voisins. En effet, l’humidité va chercher à sortir d’une manière ou d’une autre. Lorsque l’humidité provient de remontées de nappes phréatiques, cette solution limitera l’apparition d’eau dans la cave. Lorsque le cuvelage est bien réalisé, vos murs ne seront pas épargnés (ils seront toujours humide sous le cuvellage) mais vous n’aurez pas les pieds dans l’eau.

  •  Déshumidifier les murs lorsqu’ils sont « imbibés » d’humidité : Procédé l’Assécheur

    • Suite à une cause dite « accidentelle » (infiltration, fuite, inondation, …), il sera nécessaire que vous asséchiez les murs humides, que vous évacuiez l’humidité contenu dans les matériaux. Bien sûr, la « cause » doit être repérée et réparée au préalable de toute rénovation.

Dans une cave, les murs devenus humides suite à un « accident » mettront longtemps, voire très longtemps à s’assécher naturellement. Notamment car l’atmosphère y est constamment humide et froide. L’utilisation des appareils Assécheurs garantira l’évacuation rapide de l’humidité des murs. Ces appareils minimiseront les dégâts occasionnés si la déshumidification du mur est laissée au temps :  lente et laborieuse.

    • Dans le cas de remontées capillaires, même combat : l’humidité va dégrader vos murs : joints qui s’effritent, briques qui se délitent, salpêtre qui apparaît, moisissures …. Cette humidité va remonter des fondations de manière continue. Il vous sera impossible d’empêcher la « détermination » de l’humidité à remonter dans le mur. Vous ne pourrez pas non plus l’empêcher de sortir du mur. Dans ce cas, il est préférable de l’accompagner à sortir du mur plutôt qu’à la contraindre à y rester. Avec le procédé Assécheur, humidité sera traitée sans apparition de dégradation.
Vous pourrez constater la baisse du taux d’humidité du mur à l’aide d’un humidimètre.

Cet appareil vous permettra de valider le bon assèchement du mur avant sa rénovation

Attention à ne pas lancer la rénovation tant que le mur n’est pas sec. Faute de quoi, la rénovation ne sera pas pérenne.

mesurer-un-taux-d-humidite

Vous pourrez constater la baisse du taux d’humidité du mur à l’aide d’un humidimètre.

Cet appareil vous permettra de valider le bon assèchement du mur avant sa rénovation.

 

Vous aurez compris que l’identification de la source est primordiale. Cela vous permettra d’apporter la solution la plus adaptée pour traiter efficacement l’humidité.

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

*Champs requis