Pourquoi et Comment assécher un mur humide avant sa rénovation?

assecher-un-mur-humide

 

Assécher un mur humide avant de le rénover est incontournable. Alors, pourquoi attendre que le mur soit sec, vraiment sec ? Et comment l’assécher rapidement à moindre frais ?

Les murs de votre habitation sont gorgés d’humidité car vous avez subi un dégât des eaux : une fuite de canalisation, une infiltration de la toiture, … , ou vous avez été confronté à une inondation.

Votre habitation souffre de remontées capillaires : l’eau remonte du sol dans le mur et dégrade fortement votre habitation.

Votre priorité devient évidente : procéder à la rénovation des murs dans les plus brefs délais. Pour autant, il est important d’attendre que le mur soit bien sec avant d’entreprendre des travaux d’embellissement. La raison est simple : si vous effectuez la rénovation du mur alors qu’il réside de l’humidité, vous risquez de voir réapparaitre tous les désagréments déjà rencontrés (moisissures, peinture qui cloque, enduit dégradé,…). Vous serez amené à renouveler la rénovation du mur une seconde fois, voire une troisième fois, voire …

Quelles sont les origines de la présence d’humidité dans les murs ?

Le dégât des eaux :

Cette première cause est dite accidentelle. Voici différentes origines possibles :

  • L’origine la plus rencontrée est la fuite d’eau en surface (visible) : rupture de canalisation, joint détérioré, … Assez difficilement prévisible, leur incidence sur l’habitation peut être minime. Mais les dégâts peuvent aussi être très importants en fonction du temps mis pour sa prise en charge.
  • Autre possibilité : l’utilisation des appareils électroménagers et sanitaires : machine à laver, sèche-linge, chauffe-eau, baignoire, … Facilement repérable, l’intervention rapide permet souvent de ne pas engendrer de dégâts majeurs.
  • Enfin, particulièrement destructrices, les fuites de canalisations dites enfermées (canalisation à l’intérieur d’une paroi) sont la troisième source de dégâts des eaux.

Conseil : il est vivement recommandé de couper l’arrivée d’eau lorsque vous quittez votre logement pour une période supérieure à 3 jours, notamment pour éviter des dégradations importantes si les désordres décrits ci-dessous apparaissaient en votre absence.

L’infiltration :

Cette seconde cause est plus insidieuse, pernicieuse, et souvent plus destructrice. Elle entraine une présence durable d’humidité dans votre habitation. Que l’humidité soit apparue depuis la toiture, la gouttière, le mur ou le drain d’évacuation, l’eau pénètre profondément dans les parois et les dégrade en profondeur. Dans ce cas, il est important de procéder à la réparation de l’élément « défectueux » avant d’envisager la rénovation.

L’inondation :

Cette troisième cause est d’origine naturelle. L’inondation est une submersion temporaire par l’eau. Elle cause d’innombrables dégâts tant sur votre mobilier que sur votre habitation.

Les remontées capillaires :

Pour ce qui est de cette quatrième cause, il s’agit de la migration ascensionnelle, dans les murs, de l’eau présente dans le sol. (Pour en savoir plus sur les remontées capillaires)

 

Quel que soit l’origine de l’humidité dans vos murs, elle se manifestera en les dégradant. Les désagréments seront plus ou moins importants tant sur l’esthétique de la maison que sur la santé de ses habitants. On constate par exemple l’apparition de moisissures, du salpêtre, le cloquage de la peinture, l’effritement des enduits et des joints. Coté santé, on peut souffrir d’asthme, de maux de tête, de douleurs articulaires, …

Selon la rapidité à laquelle vous, ou un artisan, allez intervenir, le temps de séchage du mur humide sera plus ou moins long.

Le temps nécessaire à la déshumidification du mur dépendra du niveau d’imprégnation (en humidité) du mur.

Pourquoi assécher un mur avant de le rénover ?

Il est nécessaire d’attendre que votre mur soit sec avant de le rénover pour 1 simple et bonne raison :

Si la rénovation de votre mur (ou plafond) est trop hâtive, c’est-à-dire qu’elle est effectuée alors que ce mur est encore humide, la rénovation ne sera pas durable. En effet, après quelques semaines, les dégâts réapparaitront : papier peint qui se décolle, enduit qui s’effrite, peinture qui s’écaille….

Cela s’explique par la « détermination » de l’humidité, restée emprisonnée dans le mur, à en sortir. Ainsi, l’humidité quittera ce mur au détriment des parois fraichement refaites. Conséquence : la rénovation devra être refaite.

D’où l’importance de vous assurer que le mur est bien sec avant de procéder à son ré-embellissement. Bien sûr, Il faut que la surface soit parfaitement sèche. Mais également, il est important de vous assurer que les matériaux soient secs en profondeur. Ensuite seulement, vous pouvez programmer la remise en état des revêtements.

Comment connaître le taux d’humidité d’un mur ?

Afin de vérifier que votre mur est sec, vous pouvez utiliser un testeur d’humidité : il s’agit d’un humidimètre. Il déterminera le taux d’humidité au sein de votre mur.

Information : L’humidimètre mesure le taux d’humidité d’un matériau, contrairement à l’hygromètre qui mesure le taux d’humidité de l’air ambiant. L’hygromètre est lui utile pour caractériser dans quel mesure l’humidité du mur affecte l’air de votre habitation.

Combien de temps pour assécher un mur ?

Vous avez compris qu’avant de repeindre, de retapisser, …il est nécessaire de déshumidifier le mur en profondeur. Ainsi, il faut patienter que le mur sèche intégralement.

Le principal problème est que l’humidité qui imprègne un mur suite à une inondation ou un dégât des eaux peut perdurer de nombreux mois voire des années. Et quand il s’agit de remontées capillaires, il n’y a plus de notion de temps : c’est tout le temps.

 

Ne pensez pas que le fait d’assécher la pièce soit suffisant. En effet, cela ne garantit pas que le mur soit réellement sec. Également, si la paroi du mur est sèche, cela ne signifie pas forcément que le mur est sec en profondeur. Soyez toujours vigilent avant de procéder à la rénovation.

 

Les différents moyens permettant d’assécher un mur :

  • Être patient à très patient : attendre que l’humidité du mur s’évacue naturellement. Cela ne fonctionnera pas dans le cas de remontées capillaires.

Cette solution est la plus simple mais aussi la plus longue. Et pendant ce temps, les désagréments liés à l’humidité persistent.

  • Procéder à la combinaison : chauffage et ventilation dans la mesure où l’humidité est uniquement en surface du mur. S’il y a de l’humidité en profondeur, cette méthode s’avérera inefficace pour l’extraire : l’humidité réapparaitra rapidement en surface. Cette solution ne sera d’aucune efficacité en cas de remontées capillaires.

Information : L’utilisation de chauffage peut entrainer l’apparition de fissures. En effet, la rapidité d’action contraint les matériaux.

Le procédé le plus efficace pour y parvenir :

  • La pose d’Assécheurs de murs. Ils permettent de déshumidifier le mur humide en profondeur. Quel que soit le type de mur (plein ou creux). L’Assécheur agit directement à l’intérieur du mur : Il assure une circulation de l’air dans le mur. En effet, il force l’entrée d’air sec dans le mur. Cet air sec se charge d’humidité. Puis l’air légèrement chargé en humidité ressort du mur. Ainsi, toute l’humidité du mur est évacuée naturellement grâce ce brassage d’air.

Sans utilisation de produit chimique, l’Assécheur est le seul procédé qui « va chercher » l’humidité au cœur du matériau et qui l’extrait vers l’extérieur. Ce procédé permet d’assécher un mur très rapidement. (Pour tout savoir sur le procédé l’Assécheur).

Vidéo-fonctionnement-assécheur

Important : L’utilisation d’un déshumidificateur mobile ou d’un absorbeur d’humidité à cristaux actif permet de déshumidifier l’air ambiant. Par contre, ces appareils n’auront aucun impact sur l’humidité du mur. Ils permettent à l’humidité présente dans l’air ambiant de condenser de mais ne permettent aucunement d’assécher un mur.

Assécher un mur et après ?

Lorsque l’humidité du mur aura suffisamment baissé, vous pourrez envisager de procéder à sa rénovation de manière sereine. La rénovation sera durable. Vous pourrez refaire les revêtements muraux intérieurs comme extérieurs.

Préalablement à la rénovation, vous devez retirer toutes les surfaces touchées :

  • Retirer les papiers peints décollés,
  • Enlever l’enduit et les boiseries abîmés,
  • Retirer les isolants dégradés,
  • ….

Les désagréments de cette humidité excessive disparaîtront. Votre confort de vie sera amélioré.

En conclusion, assurez-vous de toujours laisser assez de temps pour la déshumidification du mur avant de vous lancer dans sa rénovation.

 

Pour aller plus loin:

Article : « Comment choisir son assécheur? »

Article : « Comment préparer un mur avant de le repeindre? »

Site de vente Assécheur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

*Champs requis