Comment traiter une chambre humide ?

Moisissure mur humide chambre

Lorsque de l’humidité est présente de manière excessive dans votre chambre ou la chambre de vos enfants, vous voyez apparaître des tâches sur les murs, des gouttelettes d’eau sur les fenêtres, une odeur désagréable. Vos vêtements sont moites ou « piqués ». Pour combattre ces désagréments, vous devrez d’abord identifier l’origine des problèmes d’humidité et ensuite mettre en place la (les) bonne(s) solution(s).

L’humidité provoque des problèmes de santé, ne serait-ce que par la prolifération des acariens et des moisissures. Aussi, elle engendre de nombreux dégâts esthétiques voire structurels. C’est pourquoi il est important de prévenir et d’élimer la présence d’humidité dans les chambres à coucher.

Quelles sont les principales causes impliquant une humidité importante dans une chambre? Quels sont les solutions pour y faire face ? Mesures préventives, mesures curatives, …. Soyez rassuré, il existe des solutions adaptées permettant de combattre l’humidité dans une chambre.

Quelles sont les causes de l’humidité dans une chambre ?

1. Cause naturelle : Activité humaine et condensation

Dans de très nombreux cas, l’humidité dans une chambre est liée à l’activité humaine couplée à une ventilation insuffisante. En effet, durant la nuit, la respiration crée une humidité naturelle de l’air. Le taux d’humidité de la chambre va croître au fur et à mesure si cette vapeur d’eau n’est pas évacuée à l’aide d’une aération naturelle ou une ventilation forcée.

L’humidité de l’air peut se transformer en gouttelettes d’eau au contact d’une paroi froide : fenêtres, mur, plafond, sol, …. On appelle cela la condensation. S’ensuivent l’apparition de taches, de moisissures et tout autre désagrément lié à la présence d’humidité.

Solution face à la condensation :

Pour limiter l’apparition de condensation, il est nécessaire de renouveler l’air de la chambre. L’apport d’air frais permet d’évacuer l’air humide et donc de diminuer le taux d’humidité (hygrométrie). Pour cela, une solution consiste à aérer la pièce, ouvrir les fenêtres suffisamment matin et soir pour renouveler l’air. Cette ventilation naturelle est simple à mettre en place et ne nécessite aucun travaux. Également, il est possible d’installer un système de renouvellement d’air : VMC, VMI, Extracteur d’air,…. 

2. Cause naturelle : les remontées capillaires

Les « remontées capillaires » sont des remontées ascensionnelles d’humidité. L’humidité provient du bas des murs (voire des fondations), celle-ci remonte jusqu’à être apparente et crée des dégradations à votre logement. Ce phénomène est souvent causé par l’absence d’une membrane d’étanché. 

Si la chambre se trouve à l’étage, il est très peu probable que vous rencontriez ce phénomène. En effet, sauf en cas de remontées très importantes mais extrêmement rares, les remontées capillaires ne dépassent généralement pas quelques dizaines de centimètre.  L’apparition de ce problème sera  plus courant pour une chambre en rez-de-chaussée. 

Solutions face aux remontées capillaires :

Il existe différentes solutions pour faire face aux remontées capillaires : l’injection de résine, le cuvelage, les Assécheurs de murs, l’électrophorèse, l’installation de drain, …

Chaque solution a ses caractéristiques (avantages) et ses limites (inconvénients) tant en terme de mise en œuvre qu’en terme d’efficacité. Veuillez à vous renseigner sur la pertinence de la solution choisie (ou proposée) par rapport au problème que vous rencontrez. Demandez conseils auprès de plusieurs professionnels.

3. Cause accidentelle : La fuite d’eau

Une rupture de canalisation, une fuite de conduite ou encore un joint de douche poreux peuvent concourir aux problèmes d’humidité. Selon l’ampleur de la fuite, les dégâts peuvent être visibles plus ou moins rapidement.

Une chambre adjacente à une salle d’eau peut voir son mur dégradé suite à un problème ponctuel. La réparation de la fuite permettra d’arrêter l’origine de l’humidité. 

Le plus difficile réside souvent dans la détection de la fuite qui peut nécessiter une démolition partielle des équipements. 

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel de la détection de fuite.
Pour rénover durablement, il faudra réaliser des travaux de rénovation allant du simple remplacement de joint à l’asséchement puis la réfection des murs et planchers.

4. Cause accidentelle : L’infiltration

Si votre façade est fissurée ou poreuse, l’eau de pluie peut s’infiltrer dans les murs et les imbiber d’humidité. Avec le temps, cette humidité va traverser le mur et apparaître du côté intérieur. 

Ne négligez donc pas la possibilité d’une infiltration notamment lorsque les effets de l’humidité sont localisés sur le mur.

Solution face à l’infiltration

Il est impératif d’identifier la source d’infiltration. En fonction de sa cause (fissure, matériau poreux, fuite de gouttière, …) vous appliquerez la solution la plus adaptée : 

  • Hydrofugez une façade poreuse (vous pulvérisez un hydrofuge sur le mur extérieur, préférez un hydrofuge perspirant).
  • Réparez une fissure avec du mortier ou un mastic selon le cas.
  • Posez d ‘un bardage qui créera une nouvelle étanchéité.

Quels sont les dangers de l’humidité dans une chambre ?

Les effets indésirables de l’humidité dans une chambre sont plus conséquents que pour toute autre pièce de la maison, car nous y passons beaucoup de temps. Vous devez être vigilant sur la qualité de l’air. Dormir dans une chambre humide peut affecter votre santé.

L’humidité favorise le développement de moisissures occasionnant des allergies et des problèmes respiratoires (par le développement de spores). 

Elle participe également à la prolifération des acariens et autres micro-organismes : risque d’allergie et de maladie. Aussi, une odeur de moisi peut apparaître en présence d’un excès d’humidité. Elle provoque des maux de tête et, pour certaines personnes, des douleurs articulaires… La liste est longue.

L’humidité : un danger pour les enfants.

Les analyses scientifiques et médicales ont montré que la présence excessive d’humidité dans une chambre d’enfant multiplie par 2 à 3 le risque de développement de maladies chroniques comme l’asthme ou les allergies.

Nettoyer les moisissures avec des produits fongicides limitera le développement des spores (liés aux moisissures) ; par contre les vapeurs qui émanent des produits ménagers n’amélioreront pas la qualité de l’air.

C’est pourquoi tout problème d’humidité doit être traité rapidement.

À l’inverse, une chambre trop sèche peut entraîner d’autres problèmes sur votre santé :

  • Une sensation de soif.
  • Une peau sèche et des lèvres gercées.
  • L’assèchement de la muqueuse des voies respiratoires, ainsi que l’irritation des yeux.
  • Un inconfort.
  • Une sensation de fatigue,

Quel est le taux idéal d’humidité dans une chambre ?

Le taux d’humidité idéal dans votre maison est compris entre 45 % et 65 %, à l’exception de votre cave ou la conservation du vin nécessite une hygrométrie plus importante.

Pour autant, on restreint sur une fourchette comprise entre 45 % et 55 %  pour les personnes dites  » fragiles », à savoir les personnes âgées, les enfants en bas âge, les asthmatiques, … Cette fourchette est également préconisée dans les chambres.

De ce fait, on considère qu’il y a un problème d’humidité au-delà de 65 % et en deçà de 40 %. 

Comment traiter l’humidité dans une chambre ?

L’humidité dans votre chambre due aux murs humides.

Après avoir identifié l’origine de l’humidité des murs (infiltration, remontées capillaires, dégâts des eaux), vous pourrez assécher les murs à l’aide des Assécheurs.

Une solution naturelle permettant d’évacuer l’humidité des murs. Vous retrouverez des murs sains et secs en quelques mois.

L’humidité dans votre chambre due à la condensation

Pour assécher l’air de la chambre, sans pour autant atteindre le seuil bas des 45 % recommandés, voici quelques conseils. En y prenant garde, vous maintiendrez un taux d’humidité idéal dans votre chambre :

  • Aérez régulièrement la chambre en ouvrant vos fenêtres. Au moins 10 minutes matin et soir.
  • Créez un courant d’air pour renouveler plus rapidement l’air de la chambre si nécessaire.
  • Installez un système de ventilation si l’aération naturelle est insuffisante.
  • L’utilisation d’un déshumidificateur d’air peut aussi être une solution. Par contre, il ne renouvellera pas l’air, il atténuera le taux d’humidité.
  • N’étendez pas votre linge humide dans votre chambre, sauf à ce que la chambre soit trop sèche.
  • Maintenez une température minimale de 15 – 16 °C.
  • N’hésitez pas à laisser la porte entrouverte pendant la nuit pour favoriser le renouvellement de l’air si le seuil de porte est petit.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

*Champs requis