Comment diminuer votre facture de chauffage ?

économie chauffage énergie

Les dépenses annuelles liées au chauffage de votre habitation sont importantes et peuvent amputer lourdement votre budget. Saviez-vous qu’en moyenne elles représentent plus ou moins 70 % des dépenses d’énergie d’un logement. Pour diminuer la facture, certains préféreront changer de logement, ou se lanceront dans des travaux lourds de rénovation. D’autres actionneront quelques actions simples à mettre en œuvre pour diminuer le coût annuel.

Alors, comment réduire sa facture d’énergie ?

Voici quelques conseils. Certains ne nécessitent aucun investissement financier de votre part, d’autres un investissement plus ou moins important. Chaque conseil appliqué vous permettra de limiter votre facture d’énergie.

Choisissez votre fournisseur d’énergie.

En 2007, le marché de l’énergie s’est ouvert à la concurrence. Depuis, il est possible de choisir son fournisseur et ainsi réaliser de réelles économies. Le changement de fournisseur est simple et n’entraîne aucun frais, ni aucune coupure. En changeant de fournisseur, vous pouvez faire quelques dizaines à quelques centaines d’euros d’économie sur votre facture annuelle.

Avec une plateforme comparative comme celle de l’Agence France Électricité ou celle du mise en place par le médiateur de l’énergie, ou encore via le comparatif établit par UFC que Choisir …. vous pouvez avoir accès à la liste de tous les fournisseurs d’électricité principaux en France. Il faut savoir que le choix d’une formule auprès d’un fournisseur d’énergie représente un impact important sur votre facture mensuelle.

Comme pour l’électricité, vous avez la possibilité de choisir un nouveau fournisseur de gaz.

Choisissez l’option la plus adaptée à vos habitudes de consommation. Optez pour la meilleure solution en prenant en compte les avantages et les inconvénients de chaque fournisseur selon votre profil « consommateur ».

Dans le but de réduire les dépenses de votre maison ou de votre appartement, nous vous conseillons de prendre en compte les éléments suivants :

  • Le prix de l’abonnement ;
  • Le prix du kWh ;
  • La qualité du service client. 

Adaptez la température de votre chauffage.

Le code de la construction préconise une température de 19 °C dans les pièces à vivre et de 16 à 17 °C dans les chambres.

Baissez la température de chauffe.

N’hésitez pas à baisser le chauffage en votre absence et durant la nuit. Et si vous vous absentez plusieurs jours, passez l’ensemble de vos appareils sur le mode hors gel (pourvu qu’ils en soient équipés !!)

Choisissez les pièces que vous chauffez en permanence.

Chauffer de manière continue les pièces de vie paraît évident. Mais est-il réellement utile de chauffer en permanence les pièces utilisées durant de brèves périodes : salle de bain, WC, … A minima, baissez la température des pièces inoccupées. Ou préférez couper le chauffage et ne l’allumez que lorsque vous êtes dans cette pièce. Aussi, vous pouvez envisager de mettre en place un chauffage soufflant, chauffage que vous allumerez uniquement lorsque vous vous rendrez dans cette pièce. En effet, le chauffage soufflant permet d’atteindre rapidement une température convenable sans avoir besoin d’être allumé 30 minutes avant. Et surtout, n’oubliez pas de fermer les portes des pièces non occupées.

Préférez une petite laine à un T-shirt.

Sauf à ce que vous ne souffriez aucunement du froid, il est normal de porter une petite laine en hiver. Et cela, même en intérieur. Si vous sentez qu’il fait suffisamment chaud pour retirer votre pull, alors pourquoi ne pas baisser un peu le chauffage.

1 degré de moins au thermostat, c’est 7% d’économie d’énergie.

Chauffage hiver pull maison

Traitez l’humidité de votre habitation.

Si votre habitation souffre d’humidité, que ce soit l’humidité de l’air ou l’humidité des murs, en hiver vous ressentirez une sensation d’inconfort. Vous serez tenté d’augmenter la température du chauffage pour compenser la sensation de froid. Ainsi, vous verrez votre facture augmenter de manière considérable.

La solution réside dans le traitement de l’humidité de votre habitation.

Ouvrez grand les fenêtres pour chasser l’air humide.

taux-d-humidite-ideal

Pensez à aérer 2 fois 10 minutes par jour. 

Cela permet de renouveler l’air. Les fenêtres ouvertes permettent une circulation naturelle de l’air. Et ainsi vous réduisez le taux d’humidité. Un air sec est plus simple à chauffer.

Conseil : N’oubliez pas de baisser le chauffage le temps de l’ouverture des fenêtres.

Installer un système de ventilation performant.

Le système de ventilation permettra un renouvellement autonome de l’air. Bien calibré, il garantit un renouvellement régulier de l’air vicié. Vous retrouvez ainsi un air sain bien plus confortable et facile à chauffer.

Si ce n’est pas l’air qui est humide, mais votre mur alors il vous faut le déshumidifier.

Asséchez vos murs humides.

Le mur est le premier isolant naturel de votre habitation. S’il est humide, alors il conduit le froid. Une seule solution : l’assécher. Cela consiste à extraire l’humidité contenue dans le mur pour le rendre à nouveau sec. En plus d’améliorer votre confort, vous gagnerez aussi côté esthétique, car les moisissures arrêteront de se développer.

Retenez que la gestion du problème d’humidité vous permettra de moins chauffer, d’améliorer votre confort et de faire de réelles économies d’énergie.

Profitez de la chaleur du soleil.

Le soleil est un grand apporteur de chaleur. Alors n’hésitez pas à ouvrir vos volets et vos épais rideaux pour laisser la chaleur entrer : un apport gratuit d’énergie. 

En profitant des périodes d’ensoleillement, vous pourrez facilement gagner quelques degrés.  A contrario, lorsque le soleil n’est pas au rendez-vous, pensez à tout refermer.

Chauffage maison soleil

Chassez les courants d’air.

Identifiez tous les points de passage de l’air et limitez les courants d’air. Vous pouvez par exemple isoler votre couloir, votre porte d’entrée et vos escaliers par des rideaux. Vous limiterez ainsi les fuites de chaleur. Également, installez des rideaux épais sur vos fenêtres.

Vérifiez la qualité des joints des huisseries (portes et fenêtres). Et remplacez les joints lorsqu’ils sont usés. En effet, avec le temps, ces joints s’altèrent et ne remplissent plus leur fonction d’étanchéité.

Pensez aussi à isoler le bas des portes avec un boudin de porte ou avec une barre de seuil réglable. Certaines barres de seuil peuvent être ajustées en hauteur, ce qui optimise leur efficacité.

froid joint fenêtre chauffage

Empêchez la chaleur de s’échapper.

Collez un film plastique sur les fenêtres à simple vitrage en attendant d’investir dans un double ou triple vitrage performant. Fermez la trappe d’aération de la cheminée quand vous ne l’utilisez pas, c’est une entrée d’air froid.

Autre source de déperdition : les cheminées ouvertes. Lorsqu’elle n’est pas utilisée, la chaleur s’échappe par le conduit. Pensez à fermer la trappe d’aération de la cheminée quand vous ne l’utilisez pas. Dans l’idéal, préférez un insert à une cheminée ouverte. L’insert est bien plus performant pour la restitution de la chaleur et limite les déperditions thermiques quand il ne fonctionne pas.

Entretenez vos équipements de chauffage.

Optimisez le fonctionnement de vos radiateurs.

Régulièrement, procédez au dépoussiérage de vos radiateurs. Également, vous pouvez poser une plaque réfléchissante à l’arrière du radiateur pour favoriser le rayonnement de la chaleur. Cela est d’autant plus efficace que le mur est mal isolé. Vérifiez également que les robinets thermostatiques de vos radiateurs fonctionnent correctement.

Faites entretenir votre chaudière.

entretien de la chaudière

A minima une fois par an, faites intervenir un professionnel pour l’entretien de votre chaudière. 

Cet entretien est obligatoire et concourt à ne pas sur-consommer. Le professionnel vérifiera le bon fonctionnement de votre chaudière. Également, cette intervention limitera les risques de pannes, voire d’intoxication.

Mettez en place un thermostat d’ambiance.

Le thermostat programmable permet de réguler et de programmer votre chauffage. Il s’installe de préférence dans une pièce de vie : le salon le plus souvent. Le thermostat commande l’ensemble des appareils de production de chaleur : radiateur électrique, chaudière à gaz ou à fioul.

La mise en place d’un système de régulation de la température permet de réduire jusque 20% la consommation énergétique (selon l’ADEME : l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). L’ADEME préconise une température de 19 à 20°C dans les pièces occupées la journée et 17°C dans les chambres. Si vous êtes absent, baissez la température à 16°C, et prévoyez de remonter la température 30 minutes avant votre retour grâce à la programmation.

réglage du thermostat chauffage

Installez des robinets thermostatiques à vos radiateurs.

En complément du thermostat réglable, les robinets thermostatiques (utilisés pour les radiateurs eau chaude) permettent de réguler le chauffage selon l’utilisation de chaque pièce. A l’inverse des thermostats programmables, les robinets ne communiquent pas directement avec le système de chauffage. Il est important de ne pas en installer dans la pièce où se trouve le thermostat, autrement, ils entreront en conflit.

réglage thermostat radiateur chauffage

Equipez-vous d’appareils de chauffage moins gourmands.

Les technologies avancent. Il existe depuis plusieurs années des appareils de chauffage qui garantissent un confort optimal tout en limitant la consommation d’énergie comparés à leurs ancêtres. Un changement de matériel peut être un investissement rentable.

Changez les radiateurs électriques.

Certains radiateurs électriques sont particulièrement consommateurs d’énergie, notamment le radiateur à convection simple. Ce type de radiateur va prendre l’air par le bas, le chauffer et le faire ressortir par le haut de l’appareil. Le prix d’achat de ce type d’appareil est souvent le plus accessible, mais en contrepartie vous avez l’appareil le plus énergivore.

Assez similaire, les radiateurs rayonnants (« à panneaux rayonnants ») sont également de gros consommateurs d’énergie.

Préférez investir dans des radiateurs à inertie qui offrent des performances énergétiques supérieures, une qualité de chauffe plus agréable et une consommation plus faible. Sur le long terme, vous ferez de réelles économies.

Installez une chaudière performante.

En remplaçant votre vieille chaudière, vous réalisez des économies et gagnez en confort grâce aux technologies actuelles bien plus performantes.

Les chaudières dites basse température.

Leur rendement est supérieur à 90% : c’est-à-dire que vous profitez de 90% de l’énergie consommée (restitution sous forme de chaleur). Ce type de chaudière fonctionne avec une température d’eau de 50°C contre 90°C pour les chaudières traditionnelles. Elles ont donc un besoin moins important de combustible, se traduisant par une économie de 10 à 15% comparée à une chaudière dite standard.

Les chaudières à ventouse.

Les chaudières à ventouse ne nécessitent pas de cheminée, ainsi, elles peuvent être installées dans une pièce fermée. Ce type de chaudière permet de réduire de 5% la consommation d’énergie et assure une meilleure sécurité.

Isolez les canalisations d’eau chaude.

Le terme technique est calorifugeage. Cela consiste à isoler les canalisations qui permettent à l’eau de chauffage de circuler. Cela limite la déperdition thermique notamment lorsque la chaudière se situe dans une pièce peu ou pas chauffée.

Faites des travaux d’isolation.

En limitant les déperditions thermiques, l’isolation de votre habitation vous permettra à la fois de réduire le besoin en chauffage et de diminuer votre facture.  Également, une bonne isolation valorisera votre bien.

Avant de vous lancer dans des travails lourds d’isolation, n’hésitez pas à faire réaliser un audit énergétique qui vous permettra de repérer les principales failles de votre habitation, de déterminer les priorités d’actions et d’avoir une idée du coût que les travaux pourraient engendrer. Aussi, le diagnostic pourra vous orienter vers des isolants durables.

Voici les isolations les plus courantes :

isolation énergétique chauffage
  • Isolation des combles : souvent la priorité à mettre en place tant la déperdition énergétique est importante. N’oubliez pas d’isoler la trappe d’accès du grenier.
  • Isolation des murs : la seconde priorité dans l’isolation. Les murs sont d’autant plus conducteurs de froid qu’ils sont humides. Par contre isoler un mur humide, c’est comme donner un coup d’épée dans l’eau. Ca ne sert à rien, il faut assécher le mur avant de l’isoler. 
  • Isolation des fenêtres : Très fréquente, la mise en place d’un double vitrage voire d’un triple vitrage permet de faire de réelles économies d’énergie.
  • Plus rare et plus compliqué à mettre en place : l’Isolation des planchers : A envisager au cas par cas.

Attention cependant à ne pas calfeutrer votre maison avec vos travaux d’isolation. N’oubliez pas de mettre un système de renouvellement d’air pour garder un air sain et sec.

Une maison bien ventilée, avec des murs secs et une isolation adaptée permet d’améliorer très significativement votre confort et contribue à diminuer votre facture de chauffage. Par contre, nous vous mettons en garde : n’isolez pas un mur humide. D’une part, l’isolant n’aura aucun effet : il se dégradera, d’autre part l’isolant pourrait concourir à une détérioration accélérée de vos murs.


A travers cet article, vous aurez compris que les leviers d’action pour faire baisser votre facture énergétique sont nombreux et plus ou moins simples à mettre en œuvre. En changeant votre comportement et en investissant, vous ferez baisser votre facture d’énergie. Appliquez ces conseils et vous constaterez rapidement une évolution à la baisse de votre facture.

Un certain nombre de travaux décrit dans cet article est éligible à des aides à la rénovation énergétique.

  • Le CITE : Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique
  • Prime énergie donnée par un fournisseur d’énergie.
  • Eco-prêt attribué par votre banque
  • … 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

*Champs requis