Maison humide : Comment éviter la condensation ?

condensation-vitre

A l’intérieur de l’habitation, la présence de buée sur les vitres est signe de condensation.
Dans le milieu naturel, le phénomène de condensation se manifeste avec la rosée (du soir ou du matin), avec l’apparition de brume et de brouillard, avec la création de nuages et l’apparition de la pluie….

Il s’agit donc d’un phénomène fréquemment rencontré auquel nous sommes habitués. Pour autant, au sein de l’habitation, la présence de condensation est nuisible.

Il s’agit d’un problème important contre lequel il faut agir.

Qu’est-ce que la condensation ?

La condensation est un phénomène courant, voir le plus rencontré, dans une maison.
La condensation apparait lorsque l’humidité contenue dans l’air entre en contact avec les surfaces froides. On parle souvent de « pont thermique ». Dans ce cas, l’humidité se condense : la vapeur « se transforme » en eau, sous forme de gouttelettes. Et ainsi, la surface froide devient humide.

Comment mesurer le taux d’humidité ?

Afin de surveiller le taux d’humidité présent dans l’air, il est nécessaire d’avoir recours à un appareil appelé « hygromètre »

Ce petit appareil permet de connaitre le taux d’humidité dans une pièce. Il peut être soit digital, soit mécanique dit « analogue » (avec aiguilles). Les hygromètres sont utilisés depuis très longtemps pour des finalités diverses et variées : dans l’industrie, dans la météorologie, mais aussi à des fins de préservation des cigares, …

A partir de 60% de taux d’humidité dans l’air, la condensation commence.

Les trois causes liées à la présence de condensation.

  • Une maison mal ventilée :

Le renouvellement de l’air ambiant est insuffisant ou inexistant. Ainsi, la vapeur d’eau reste dans l’habitation.

  • Une source d’humidité :

Production de vapeur d’eau dans la pièce : salle de bain, cuisine, lavage du sol, séchage du linge …

  • Une surface froide :

Ces surfaces froides donnent souvent sur l’extérieur. Cependant, la condensation apparaît également sur les sols, les miroirs, et certaines parois de la maison mal isolées….

La condensation est un phénomène naturel et courant.

Le phénomène de condensation apparaît notamment en période de froid, période où l’aération des logements est moins importante.

Ce phénomène est d’autant plus courant que nous avons tendance à vouloir « calfeutrer » notre logement. Il s’est d’ailleurs amplifié avec l’augmentation du coût de l’énergie. En effet, avec l’idée de diminuer la consommation énergétique, les logements se sont vus installés des vitrages isolants sans une mise en place d’une ventilation appropriée. Il arrive également que les aérations soient bouchées.

Il ne faut pas oublier que l’utilisation accrue de chauffages d’appoint (poêle à pétrole, poêle à gaz notamment) favorise la présence d’humidité dans l’habitation. En effet, la combustion génère une production d’eau à l’état de vapeur.

La condensation sera d’autant plus importante que la pièce est :

  • Mal ventilée.
  • Mal chauffée.
  • Peu ou pas isolée.

Quels sont les principaux signes d’un problème de condensation ?

Si vous êtes confrontés à :

  • Des mauvaises odeurs, des odeurs de renfermé, de moisi.
  • De la buée prolongée sur les vitres, et notamment en hiver.
  • La formation de tâches d’humidité.
  • L’apparition de moisissures dans la cuisine, la salle de bain ou la chambre à coucher,

Alors, vous faites probablement face à un problème de condensation

Comment la condensation affecte la qualité de vie ?

Une dégradation de votre habitat :

Lorsque la condensation apparaît, de l’eau « coure » notamment sur les surfaces froides. Cette eau apparaît souvent aux angles de mur tout comme à la jonction du plancher et du mur. Sa présence provoque l’apparition de moisissures, de champignons, … Viens ensuite la dégradation des peintures, du papier peint, des plâtres….

On peut également relever l’apparition de rouille sur les produits métalliques, la déformation des éléments en bois (parquet, mobilier…).

La condensation favorise la sensation de froid :

Humide, une maison est plus difficile à chauffer.

Ainsi, la consommation d’énergie est plus importante pour maintenir un confort équivalent entre une maison saine et une maison humide.

Elle a un impact négatif sur la santé :

L’humidité favorise la prolifération des acariens, dont leur déjection peut provoquer des allergies. Allergies qui provoquent irritation, rhinite, et peuvent conduire à l’asthme pour les personnes sensibles.

Aussi, une humidité importante influe sur les problèmes articulaires, les rhumatismes, l’arthrose….

La condensation crée un inconfort permanent :

L’humidité et notamment les moisissures engendrent des odeurs désagréables : une odeur de moisi.

Comment éviter la condensation ?

Les problèmes peuvent survenir dans les bâtiments anciens tout comme dans les constructions récentes.

Si la vapeur d’eau n’est pas évacuée de manière appropriée, elle se dépose sur les supports avec tous les problèmes inhérents. Voici comment réduire la présence de condensation :

Améliorer la ventilation :

Alors, lorsque vous faites face au problème de condensation dans votre logement, il est important que vous amélioriez prioritairement la ventilation.

A minima, aérez 15 minutes par jour votre logement. Aérez votre cuisine et votre salle de bain après toute utilisation.

Vous pouvez également installer un système de ventilation (VMC, VMI, …) qui facilitera le renouvellement de l’air dans votre pièce, votre maison.

L’aération de votre logement permettra également d’éliminer les autres polluants domestiques (tabac pour les fumeurs, émanation des produits de nettoyage, dégagement du mobilier en kit, …) présents dans votre logement.

Améliorer l’isolation :

Attaquez-vous également aux ponts thermiques : identifiez les parois froides et isoler celles-ci.

Envisagez l’installation de double vitrage si votre habitation n’en n’est pas équipée.

Chauffer de manière constante :

Éviter les écarts de température, dans votre logement, trop importants durant la journée : Il est conseillé de ne pas de couper totalement le chauffage lors de votre absence.

Rappelez vous que les pièces les plus assujetties à l’humidité : chambre, salle de bain, cuisine doivent faire l’objet d’une vigilance plus importante.

Mettre fin au problème de condensation n’est pas toujours simple, il est souvent nécessaire d’agir sur plusieurs paramètres pour y arriver.

Comment l’Assécheur peut-il agir sur la condensation ?

L’Assécheur n’agit pas sur la ventilation de votre habitation. Par contre, il assure le maintien au sec de vos murs.

Par le fait d’assécher un mur, vous limitez l’importance du pont thermique. En effet, en temps de grand froid, les experts s’accordent à dire qu’un mur humide a une température de surface (à l’intérieure de la maison) qui ne dépasse pas 9°. Et cela quelle que soit la température réglée dans votre maison.

Une habitation avec des murs secs est plus facile à chauffer : la chaleur est plus qualitative et appréciable.

Un mur humide accroît donc le phénomène de condensation et tous les effets dévastateurs qui sont liés. Assécher un mur humide vous permet donc de diminuer l’inconfort, la condensation, les moisissures…. Pour autant, il faudra, en parallèle de l’installation des Assécheurs, améliorer la ventilation de votre maison.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

2 réflexions au sujet de “Maison humide : Comment éviter la condensation ?

  1. Pour lutter contre l’humidité ambiante dû à la condensation, les systèmes de ventilation mécaniques (VNC) et l’aération régulière des locaux est indispensable.
    Toutefois il existe également des revêtements muraux et plafonnier régulateur d’humidité comme les enduits textiles ou « tapisserie liquide ».
    Ces enduits décoratifs empêchent l’apparition de condensation en stockant jusqu’à 2,8 L d’eau au m². Cette humidité est restituée progressivement par le revêtement. L’on appelle cela la régulation hygrométrique.
    A titre d’exemple, dans salle de bain avec seulement quelques m² d’enduit textile vous n’aurez plus jamais de buée sur les miroirs ou les vitres (même en hiver). Vous évitez ainsi l’apparition de moisissures.
    De plus ces enduits sont 100% naturel et écologique. Ils sont utilisés depuis plus de 50 ans dans les pays précurseurs en matière d’habitat sain et écologiques

    • Bonjour Monsieur,

      Nous ne saurions nous prononcer sur ces revêtements et leur efficacité.
      En effet, nous proposons de traiter les murs qui sont humides. Notre procédé n’intervient pas sur la régulation de l’humidité de l’air ambiant.

      Merci pour votre partage d’expérience, car les revêtements dont vous parlez pourraient être complémentaires aux Assécheurs.

Laisser un commentaire

*Champs requis