Bonne ou mauvaise idée de faire sécher son linge à l’intérieur ?

linge-seche-en-interieur

Par souci de facilité ou par absence d’espace extérieur, vous êtes amené à faire sécher votre linge en intérieur. Et même avec un extérieur, en hiver, vous aurez le réflexe, commun à tous, de faire sécher les vêtements mouillés en intérieur. Notamment car ils sécheront plus vite et ils ne gèleront pas les jours où la température descendra en dessous de 0°C.

Par contre, quand votre linge sèche à l’intérieur de votre maison ou de votre appartement, toute l’humidité qu’il contient se diffuse dans l’air. Alors, quels sont les conséquences pour vous et votre maison de faire sécher le linge à l’intérieur?

Que se passe-t’il quand le linge sèche en intérieur ?

Lorsque vous faites sécher votre linge à l’intérieur de votre logement, il va sécher en perdant progressivement de son humidité. L’humidité de vos vêtements va s’accumuler dans l’air de votre logement. Ainsi, le taux d’humidité de l’air va naturellement augmenter.

Selon les études réalisées, lorsque vous étendez du linge humide en intérieur, le taux d’humidité peut augmenter de 25 à 30% par rapport au taux habituel. Et ainsi, l’air peut aisément passer de 55% à 85% d’humidité.

Ce surplus d’humidité dans l’air persistera plus ou moins longtemps en fonction du renouvellement de l’air intérieur. Donc, si vous enchaînez les battées de linge, votre maison et vous souffriront constamment de cet excès d’humidité.

A ce titre, les experts s’entendent sur l’importance de maintenir un taux d’humidité de l’air intérieur compris entre 45% et 65%. Il s’agit là du taux dit idéal. Au-delà, l’air est trop chargé et des désagréments vont apparaître.

Quels sont les risques de faire sécher le linge en intérieur ?

L’augmentation du taux d’humidité de l’air suite au séchage du linge humide en intérieur peut engendrer de nombreux problèmes :

Sur votre confort :

  • Apparition de mauvaises odeurs, odeurs d’humidité persistantes, odeurs de moisi.
  • Sensation de froid en hiver : un air humide accentue la perception de froid et vous incite à augmenter la température du chauffage pour compenser.

Sur votre santé :

  • Prolifération des acariens.
  • Développement d’allergies, d’asthmes.
  • Apparition de moisissures nuisibles pour votre santé.
  • Développement de maladies respiratoires.
  • Sensation de fatigue, de maux de tête.

Sur votre logement :

  • Apparition de condensation sur les fenêtres, au coin des murs, …
  • Décollement des revêtement muraux.
  • Rouille sur les métaux.

Et le comble : votre linge ne sèche pas correctement car l’humidité de l’air est trop importante : le serpent qui se mord la queue.

Il est préférable de privilégier un séchage extérieur du linge à un séchage intérieur (même au bord de la fenêtre si nécessaire).

linge-seche-fenetre
linge-seche-extérieur

Comment sécher ses vêtements humides en intérieur ?

 Quand il vous est impossible de sécher votre linge en extérieur, veuillez à respecter ces quelques mesures qui limiteront les désagréments. Notamment, si vous n’utilisez pas de sèche-linge.

  • Favorisez un essorage maximum en machine. Moins vos vêtements seront humides, plus ils sécheront rapidement.
  • Utilisez un étendoir qui permet d’espacer tous les habits afin de faciliter la circulation d’air. Ils sécheront plus rapidement. N’hésitez pas à retourner vos vêtements régulièrement pour accélérer leur séchage.
  • Étendez votre linge à l’aide de pinces à linge. En effet, grâce à elles, votre linge est étendu bien droit et ne se retrouve pas à cheval sur le fil. Vous limitez ainsi le contact entre les matières humides.
  • Faites sécher les vêtements en journée. La lumière et la chaleur accélèreront le séchage.
  • Retirez les vêtements secs. Ainsi, vous aérez d’autant plus le linge encore humide.
  • Choisissez la pièce la moins humide, si possible dotée d’une VMC ou mieux, d’une fenêtre que vous pouvez laisser entrouverte. L’humidité aura besoin de s’évacuer.
  • Placez votre étendoir où l’air circule et le soleil est visible. Tant que possible, choisissez la pièce la plus ensoleillée et la plus grande. Contrairement à une pratique habituelle, la salle de bain n’est pas toujours le lieu idéal pour étendre le linge humide.
  • Evitez de mettre en place votre étendoir devant une source de chaleur (radiateur par exemple). D’une part, la chaleur dégagée par le radiateur se diffusera moins bien dans la pièce. D’autre part, la chaleur accélèrera l’évaporation de l’humidité qui saturera plus rapidement l’air.

Conseil : Si vous faites sécher vos vêtements devant un radiateur, alors assurez-vous d’une aération importante de la pièce pour compenser l’excès rapide d’humidité.

Rappel :  Pour de nombreux chauffages électriques, il est interdit car dangereux de faire sécher les habits directement posés dessus. Veuillez à respecter les consignes de sécurité de ces appareils.

  • Placez l’étendoir devant une fenêtre entre-ouverte dans la mesure du possible. En tout état de cause, aérez régulièrement la pièce où l’étendoir est installé. Et oubliez l’idée d’étendre votre linge dans un sous-sol humide : il séchera très lentement.

Le renouvellement suffisant de l’air sera votre meilleur allié pour maintenir un taux d’humidité « normal ».

Astuce : L’aération du logement devrait vous permettre de ne pas avoir besoin d’utiliser d’absorbeur d’humidité (chimique ou électrique).

Anecdote : Même par un temps frais et une météo pluvieuse, votre linge peut sécher en extérieur grâce au vent. Encore faut -il qu’il soit protéger de la pluie (sous une pergola par exemple).

Partager cet article

Laisser un commentaire

*Champs requis