Rénover rapidement après une inondation.

rénover sa maison après une inondation

Une inondation est une catastrophe dite naturelle avec un impact très personnel. Épreuve douloureuse à traverser, il est important de procéder méthodiquement pour pouvoir retrouver son logement, durablement rénover, le plus rapidement possible.

Certains conseils ici prodigués vous permettrons d’accélérer le processus de rénovation.

Pour autant, il est important de ne pas faire les choses dans la précipitation.

Appeler son assurance.

Une inondation est considérée comme un sinistre majeur. Ce sinistre est couvert par l’assurance multirisque habitation ou la garantie catastrophe naturelle. Dans un premier temps, il vous faut absolument contacter votre assurance.

Son indemnisation obéit à des règles spécifiques. En effet, l’indemnisation se fait selon un processus bien organisé que nous ne traiterons pas dans cet article. Découvrez l’article Inondation et Assurance qui reprend les étapes à suivre pour être indemnisé.

Vider la maison

Cela peut paraître évident mais il est toujours important de le dire : Avant de commencer les travaux, il est important d’évacuer toute l’eau présente. Et cela, même s’il ne s’agit que de résidus épars. Pour cela utiliser une pompe à eau ou tout autre moyen pour y parvenir.

Ensuite, il faut vider la maison, la vider de tous les éléments qui sont gorgés d’eau.

Attention à ne rien jeter avant d’avoir pris contact avec votre assureur, ni avant la venue de l’expert.

Quand cela est possible, laisser sécher le mobilier imbibé dans un garage, un appentis, un atelier…. Ne le laisser pas sécher à l’intérieur, autrement vous allongerez le processus d’asséchement. Aussi, vous subirez des odeurs désagréables, une moiteur constante, …

N’hésitez pas à jeter ce qui est irrécupérable : denrées périssables, électroménagers, matériaux de construction (isolants détrempés par exemple).

Si les objets ont été fortement imbibés, vous devrez malheureusement vous en séparer.

Une fois la maison vidée de tous ces objets, vous pouvez commencer à planifier la rénovation.

 Nettoyer, jeter puis assécher l’air ambiant

Une fois que l’eau est évacuée, nettoyer la boue et tous les objets « souillées » par l’eau chargée de terre. Retirer les revêtements de sol touchés ou décollés, idem pour le papier peint.

Exposer à l’air les matériaux de construction (plinthe, dalle, parquet, …) pour favoriser le séchage naturel. Si nécessaire, un déshumidificateur d’air pourra être utilisé. Il agira sur l’humidité de l’air ambiant. Veuillez à ouvrir les fenêtres pour permettre de faire circuler l’air

Il est également possible d’augmenter la température (en chauffant) afin de faire évaporer l’humidité de surface. Par contre, cela n’asséchera pas les murs en profondeur.

Commencer les travaux de rénovation.

Il y a des travaux qui peuvent être entrepris rapidement mais ils sont très peu nombreux. Il s’agit notamment des travaux de démolition.

Aussi, avant de commencer la rénovation, il est important de vous assurer que le logement soit débarrassé de son humidité : humidité ambiante et humidité dans les murs.

Si vous effectuer les travaux de rénovation trop hâtivement, vous verrez apparaître (dans les mois qui suivent) des moisissures, l’effritement des joints, le cloquage de la peinture, …. Et les travaux seront à refaire.

Deux appareils peuvent vous aider à connaitre le taux d’humidité : l’hygromètre et l’humidimètre.

L’un vous permettra de déterminer le taux d’humidité de l’air ambiant et l’autre le taux d’humidité du mur.

Une maison est considérée saine lorsque l’humidité de l’air est comprise entre 45 % et 65%. Concernant les murs, les artisans affirment qu’il ne faut pas une humidité supérieure à 10% dans la maçonnerie.

Vérifier que les murs sont secs.

Les murs mettront plus de temps à sécher. Imbibé en profondeur, l’humidité a du mal à en sortir. Face à cette situation, vous aurez la possibilité de laisser le temps faire les choses (une évaporation lente), ou d’accélérer le processus d’asséchement.

Pour accélérer la déshumidification :

  • Si l’humidité est uniquement en surface, l’utilisation de chauffage peut été suffisant.
  • Si l’humidité est en profondeur dans le mur, les Assécheurs de murs permettront d’extraire l’humidité très rapidement. Ainsi vous pourrez procéder à une rénovation dans un délai très court.

Assécher les murs avec les Assécheurs

Le constat est sans appel, vos murs sont humides en profondeur et vous souhaitez retrouver votre logement rapidement. Pour cela il faut assécher les murs.

Le procédé « Assécheur » vous permettra d’accélérer le processus de déshumidification des murs. Ce procédé réalise un brassage d’air à l’intérieur du mur.

Vidéo-fonctionnement-assécheur

Cette circulation force l’humidité à sortir du mur et ainsi votre mur redevient sec.

D’ailleurs, il est possible que votre assureur prenne en charge la mise en place de ce procédé. Il a le même objectif que vous (même si l’intérêt est différent) : lui souhaite clore votre dossier au plus vite.

Enfin, il est temps de rénover après une inondation.

Votre habitation n’est plus humide. L’air est sec, les parois sont sèches et le mur affiche un taux d’humidité inférieur à 10%. Vous pouvez commencer les rénovations et l’embellissement de votre habitation. Vous pouvez poser de nouvelles plaques de plâtre sans risque de voir apparaitre des moisissures, vous pouvez peindre sans risque de cloquage, vous pouvez enduire sans craindre l’effritement, …. Bref, il est temps de rénover et de retrouver votre logement en toute quiétude.

Partager cet article

Laisser un commentaire

*Champs requis