Problème de cave humide : signes, causes et conséquences.

cave-humide-problème

Une cave humide est une situation fréquente, notamment lorsque la cave est enterrée. Jusqu’à un certain taux d’humidité, la situation est acceptable voir souhaitée, notamment pour la conservation du vin. Par contre, une humidité excessive ou une humidité qui apparaît accidentellement doit être traitée pour éviter des dégâts grandissants.

Cave humide : Les signes.

Lorsque vos constatez un ou plusieurs signes décrits ci-dessous, il est probable que votre cave souffre d’un excès d’humidité :

  • La peinture s’écaille.
  • Des moisissures apparaissent sur les murs.
  • L’enduit et/ou les joints s’effritent, les briquent se délitent.
  • Les bois sont attaqués par des champignons, pourrissent, se déforment.
  • L’air ambiant est moite. Vous y sentez une odeur de refermé voir de moisi.
  • Des tâches apparaissent sur les murs
  • Les cartons entreposés pourrissent.
  • A chaque pluie, de l’eau stagne à proximité des murs
  • Le sol est assujetti à la présence de « flaque d’eau », voir ponctuellement vous avez plusieurs centimètres d’eau au sol.
  • De la boue est présente sur le sol.
  • ….

Cette liste n’est pas exhaustive. Il s’agit de cas régulièrement rencontrés qui permettent de supposer un problème d’humidité dans votre cave.

Cave Humide : Conséquences

La cave d’une maison, d’un immeuble fait partie des « pièces » fréquemment touchées par des problèmes d’humidité. De ce fait, il est important de contrôler le taux d’humidité périodiquement. Un humidimètre vous permettra de mesurer l’humidité des matériaux alors qu’un hygromètre vous permettra de connaitre l’humidité de l’air.

En effet, une humidité excessive de votre cave peut engendrer de nombreux dommages. Les dégâts pouvant se répercuter sur l’ensemble du bâtiment.

Les dégâts engendrés par un excès d’humidité dans une cave :

En plus des dégradations esthétiques mentionné ci-dessus, l’excès d’humidité a une incidence sur la qualité de l’habitation. Les matériaux se détériorent rapidement conduisant à un affaiblissant de la structure de votre habitation.

L’incidence économique d’une cave humide :

Votre maison « humide » sera inévitablement dévalorisée sur le marché de l’immobilier. Notamment en la comparant à une maison saine.

Les acheteurs sont particulièrement vigilants sur le sujet. D’ailleurs, certains propriétaires essaient de cacher les problèmes d’humidité avant de mettre le maison en vente. Vigilance sur le sujet, les acheteurs pourraient faire valoir leur droit en mettant en avant le vice volontairement caché.

Également, une maison humide entraîne une augmentation de la facture énergétique. En effet, vous chercherez à compenser la sensation de froid liée à l’excès d’humidité en augmentant le thermostat du chauffage. Cela ne réglera pas le problème d’humidité, votre confort sera légèrement amélioré par contre votre facture sera lourdement dopée.

Impact sur la santé d’une cave humide :

L’humidité engendre des odeurs désagréable (odeur de moisi par exemple) qui se propageront dans la maison et se fixeront sur les textiles de votre maison (rideau, cousin, dressing…) : une incidence importante sur votre qualité de vie.

Lorsque l’humidité engendre l’apparition de moisissures, ne soyez pas surpris de voir apparaître de manière beaucoup plus fréquente ces symptômes : rhinites, maux de têtes, asthmes, douleurs articulaires….

Ne laissez donc pas un problème d’humidité dans une cave perdurer. Sans quoi les dégâts vont se propager petit à petit sur l’ensemble de votre habitation.

Vous aurez compris que, pour éviter les conséquences néfastes de l’humidité, il est préférable de prendre en charge et traiter le problème.

Cave humide : Les causes possibles.

Pour un même problème, il peut y avoir des causes différentes. Il est donc important d’identifier l’origine de cet excès d’humidité dans votre cave afin de pouvoir le résoudre.

Dans cet article, nous parcourons les causes possibles et habituellement constatées qui provoquent une humidité excessive dans votre cave.

Cave humide suite à une fuite

La fuite d’un conduit d’eau ou d’un tuyau d’écoulement est assez fréquent. Tant que la fuite est visible, elle se gère assez facilement. Par contre quand il s’agit d’une canalisation enterrée, voisine ou du réseau publique les difficultés arrivent. Pour ces cas, il n’est pas simple d’identifier l’origine de la fuite. Dans tous les cas, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste pour identifier son origine et si nécessaire procéder à la réparation (son colmatage). Ensuite, viendra le temps de vider la cave de son eau et assécher les murs humides.

Cave humide liée à des remontées capillaires :

Les remontées capillaires sont des phénomènes naturels et constants, notamment rencontrés au sein des habitations anciennes. L’humidité imbibe lentement et durablement les murs. Elle provoque l’effritement des joints, la rouille des matériaux en acier, le cloquage de la peinture….

Afin d’éviter ces désagréments, il est important d’assécher les murs de manière continue (en effet, les remontées capillaires sont permanentes).

Cave humide et mauvaise ventilation

Il n’est par rare de voir des habitations dont les soupiraux ont été bouchés. L’air ne circule plus dans la cave et rapidement de nombreux désagréments liés à l’humidité font leur apparition. Cette situation est courante sur les projets de rénovation / extension où par soucis pratique les bouches d’aération sont condamnées. Veuillez toujours à garantir une ventilation naturelle ou mécanique de votre cave.

Cave humide liée à de forte pluie & humidité du sol

Lors de pluies intenses, la nappe phréatique exerce une pression importante sur le sol et les murs de votre cave. Cette situation peut conduire à l’entrée d’eau dans votre cave. Elle est d’autant plus répandue que la nappe est affleurante du niveau de la cave.

Également, lorsque les précipitations sont importantes, il arrive que les canalisations ne soient pas capacitaires à absorber le débit d’eau, ou simplement qu’elle soit obstruée. Cet engorgement pouvant entraîner une « inondation » de votre cave.

 

Quel que soit l’origine de l’excès d’humidité, il sera nécessaire de traiter le problème. Découvrez notre article : cave humide : traitement.

 

En tout début d’article, nous avons fait mention que l’humidité d’une cave, quand celle-ci est limitée et maîtrisée est permet d’optimiser la conservation du vin :

La Cave à vin (naturelle) idéale.

Outre le fait d’être obscure, la cave à vin idéale doit être enterrée pour conserver fraîcheur et humidité.

cave-a-vin

Dans l’absolu, la température de la cave doit être constante à 12°C.

En effet, la température joue un rôle majeur dans l’évolution du vin.

Il faut absolument éviter les écarts de températures rapides : « les chocs thermiques » qui sont particulièrement néfastes pour le vin. A 12°C, l’évolution du vin est très lente, ce qui a un intérêt lorsqu’on souhaite conserver ses bouteilles longtemps.

Une cave à vin idéale est suffisamment humide mais pas trop. L’humidité de la cave est un facteur prépondérant pour garantir un vieillissement optimal du vin.

Si le taux d’humidité est trop bas, inférieur à 70% on dit que la cave est trop sèche. Et dans ce cas, les bouchons se rétractent le vin s’évapore, le vin s’oxyde …

Attention, on parle bien du taux d’humidité dans l’air. Alors n’hésitez pas à installer un hygromètre dans votre cave pour suivre ce paramètre. Une humidité de l’air trop importante n’aura pas d’impact sur la qualité du vin, par contre les étiquettes se dégradent plus facilement et l’atmosphère sera désagréable.

Enfin, dernier critère à remplir pour être considérée « cave idéale » : elle doit être pourvue d’un sol en terre battue.

Vous aurez compris, cette cave à vin idéale est rare.

Partager cet article

Laisser un commentaire

*Champs requis